site logo

Vanessa Paradis Cette Année-Là Lyrics

Last updated: 06/17/2011 11:00:00 AM

Cette année-là, je chantais pour la première fois.
Le public ne me connaissait pas, oh! Quelle année, cette année-là!
Cette année-là, le rock'n'roll venait d'ouvrir ses ailes
Et dans mon coin, je chantais "belles, belles, belles"
Et le public aimait ça.
Déjà, les Beatles étaient quatre garçons dans le vent
Et moi, ma chanson disait "marche tout droit", ah!
Cette année-là, quelle joie d'être l'idole des jeunes
Pour des fans qui cassaient les fauteuils.
Plus j'y pense et moins j'oublie!
J'ai découvert mon premier, mon dernier amour.
Le seul, le grand, l'unique et pour toujours, le public.
Cette année-là, dans le ciel, passait une musique
Un oiseau qu'on appelait Spoutnik, oh! Quelle année, cette année-là!

C'est là qu'on a dit adieu à Marilyn au cœur d'or
Tandis que West Side battait tous les records.
Cette année-là, les guitares tiraient sur les violons.
On croyait qu'une révolution arrivait cette année-là!

C'était hier mais aujourd'hui, rien n'a changé.
C'est le même métier qui ce soir recommence encore.
C'était l'année soixante-deux, c'était l'année soixante-deux.
C'était l'année soixante-deux
Cette année-là, je chantais pour la première fois.
Le public ne me connaissait pas, oh! Quelle année, cette année-là!
Cette année-là, le rock'n'roll venait d'ouvrir ses ailes
Et dans mon coin, je chantais "belles, belles, belles"
Et le public aimait ça.
Déjà, les Beatles étaient quatre garçons dans le vent
Et moi, ma chanson disait "marche tout droit", ah!
Cette année-là, quelle joie d'être l'idole des jeunes
Pour des fans qui cassaient les fauteuils.
Plus j'y pense et moins j'oublie!
J'ai découvert mon premier, mon dernier amour.
Le seul, le grand, l'unique et pour toujours, le public.
Cette année-là, dans le ciel, passait une musique
Un oiseau qu'on appelait Spoutnik, oh! Quelle année, cette année-là!

C'est là qu'on a dit adieu à Marilyn au cœur d'or
Tandis que West Side battait tous les records.
Cette année-là, les guitares tiraient sur les violons.
On croyait qu'une révolution arrivait cette année-là!

C'était hier mais aujourd'hui, rien n'a changé.
C'est le même métier qui ce soir recommence encore.
C'était l'année soixante-deux, c'était l'année soixante-deux.
C'était l'année soixante-deux





WRITE A REVIEW FOR THIS SONG?
(Important: Use a nickname if you don't want your name to be published) Type your review in the space below: